Archives for : Histoire

150ème anniversaire de la venue de Napoléon III à Saint-Brice-Courcelles

Napoleon-III-2020-Collector-RoNapoleon-III-2020-Collector-VoCP2-Napoleon-IIICP1-Napoleon-III1870 : La guerre franco-prussienne oppose, depuis le 19 juillet, la France et les États allemands coalisés sous l’égide de la Prusse. Le 21 août, l’armée de Mac-Mahon quitte le camp de Châlons et se dirige vers Reims, La veille, Simon Dauphinot, maire de Reims, informé de la venue de l’Empereur et craignant l’hostilité des rémois à son égard, se rend au village voisin de Courcelles et prend toutes les dispositions pour recevoir et loger l’Empereur et son état-major. Dans l’après-midi, l’Empereur, accompagné du jeune prince impérial, est accueilli dans la propriété Senart. Couvert de poussière, miné par la maladie, il y restera trois jours, sans sortir, prenant seul ses repas. Mac Mahon et l’état-major sont logés en face, au château Marguet, dit château de Courcelles, le château de la Malle reçevant, lui, le prince Murat et ses officiers. Le 22 août, lors du dernier conseil de gouvernement, il est décidé que l’armée française se dirigerait sur Metz pour délivrer l’armée du général Bazaine. Cette décision funeste mènera à la débâcle de Sedan le 2 septembre 1870. La défaite des armées françaises creuse le tombeau du second Empire, c’est la chute de l’empereur Napoléon III et à Paris, la proclamation de la République par Gambetta. Le conflit s’achève le 29 janvier 1871.

Le Club Philatélique Brico-Corcellien a tenu de commémorer le 150ème anniversaire de sa venue à Saint-Brice-Courcelles par la réalisation de documents philatéliques édités à cette occasion.

Pour plus de renseignements :

Cinquantenaire de la mort de Charles de Gaulle

Charles de Gaulle est mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises. Issu d’une famille de juristes parisiens, marquée par les valeurs familiales catholiques  et le service de l’État, il sort diplômé en 1912 de l’École militaire de Saint-Cyr. En 1916, il est blessé et fait prisonnier. Après 5 tentatives d’évasion, il est libéré après l’armistice de 1918. Chef de la France libre pendant la Seconde Guerre mondiale, président du Gouvernement provisoire de 1944 à 1946. Investi président du Conseil, il fait approuver la Cinquième République par référendum en 1958. Il est élu président de la République de 1959 à 1969. écrivain de renom, Il a laissé des Mémoires de guerre où il affirme s’être toujours fait « une certaine idée de la France ».

Le Club Philatélique Brico-Corcellien est fier d’honorer le cinquantième anniversaire de sa disparition par la réalisation de documents philatéliques édités à cette occasion.

Pour plus de renseignements :

de-Gaulle-2020-Collector-Rode-Gaulle-2020-Collector-Vode-Gaulle-2020-CP1de-Gaulle-2020-CP-2

L’appel avant l’Appel

Le 21 mai 1940, la demande de la radiodiffusion française, le colonel de Gaulle prononce, dans un camion d’enregistrement installé dans la cour d’un vieux château à Savigny-sur-Ardres près de Reims, une toute première allocution pour contrer le défaitisme qui envahit les populations civile et militaire, démoralisées par l’offensive éclaire des blindés allemands.
Le Club Philatélique Brico-Corcellien est fier d’honorer le quatre-vingtième anniversaire de ce moment d’histoire par la réalisation de documents philatéliques édités à cette occasion !

Pour plus de renseignements :

 

Savigny-2020-Collector-1Savigny-2020-Collector-2Savigny-2020-CP2Savigny-2020-CP1

 

Centenaire de la bataille de Fismes

Le 3 août 1918, l’armée allemande s’établit sur les hauteurs de la Vesle et ses rives deviennent ainsi la nouvelle ligne de Front. La 28e division d’infanterie américaine va s’illustrer dans cette bataille, qui reste unique dans l’histoire de la Première Guerre mondiale par  la violence de ses combats.

Vous trouverez ci-dessous les documents philatéliques édités à cette occasion !

Pour plus de renseignements :

Fismes-2018---Pub-A4

Centenaire de l’Œuvre des Orphelins des Douanes

L’Œuvre des orphelins des Douanes fête cette année son centenaire. Cette association s’est consacrée à l’aide aux orphelins et à l’enfance douanière depuis ces débuts. Cette œuvre de solidarité se prolonge encore aujourd’hui au travers des 18 000 adhérents de l’association.

Vous trouverez ci-dessous les documents philatéliques édités à cette occasion !

Pour plus de renseignements :

ODOD-2018---Pub-A4

1918 : la contre-offensive de l’Aisne

La contre-offensive victorieuse des alliés dans l’Aisne en 1918

Du 27 mai au 6 août 1918, l’Aisne est l’épicentre de l’une des batailles les plus déterminantes de la Première Guerre mondiale. Les Allemands ayant repris le Chemin des Dames, les alliés lancent alors la plus vaste contre-offensive de toute la guerre depuis l’Aisne et la Marne le 18 juillet. Au début du mois d’août, l’armée allemande doit se retrancher derrière l’Aisne et la Vesle.

A l’occasion du centenaire de cette bataille qui aura lieu le 28 juillet 2018 à Oulchy-le-Château, le CPBC a le privilège d’honorer la mémoire de tous ces soldats tombés au combat par l’édition de souvenirs philatéliques (collectors, cartes postales et encarts numérotés en édition limitée, voir ci-dessous).
A l’attention de nos amis philatélistes, mise en place d’un bureau temporaire (horaires à préciser).

Pour plus de renseignements :

Oulchy---Pub-A4

 

 

Centenaire de la bataille de la Malmaison

Fin octobre 1917 : six mois après les premières offensives du Chemin des Dames, après une intense préparation d’artillerie, le fort de la Malmaison est repris aux allemands au prix d’effroyables pertes.
Afin d’honorer le courage de tous ces soldats, le CPBC se devait de rappeler cet épisode glorieux par l’édition des souvenirs philatéliques ci-dessous.

A l’attention de nos amis philatélistes, mise en place d’un bureau temporaire (encart ci-contre).

Pour plus de renseignements :

Malmaison---Pub-A4

Avril 1917 : engagement des chars français à Berry-au-Bac

Le 16 avril 1917, à Berry-au-Bac, les 82 chars d’assaut Schneider CA1 du groupement Bossut participent à l’offensive du Chemin des Dames. C’est une première dans l’histoire de l’armée française.
Un mémorial national sera érigé sur la commune de Berry-au-Bac en 1922 afin de commémorer cette bataille et rendre hommage aux équipages de ces chars tombés au combat ce jour-là.

Afin d’honorer la mémoire de tous ces soldats, le CPBC se devait de mettre en lumière cet épisode mal connu de l’offensive du Chemin des Dames par l’édition des souvenirs philatéliques ci-dessous.

A l’attention de nos amis philatélistes, mise en place d’un bureau temporaire (encart ci-contre).

Pour plus de renseignements :

Berry-au-Bac---Pub-A4

Centenaire de la mort du commandant de Rose

Le 11 mai 1916 disparait Charles de Tricornot de Rose, créateur de l’aviation de chasse française.

Né le 14 octobre 1876 à Paris, il est reçu à l’école militaire de Saint-Cyr en 1895, il en sort sous-lieutenant au 5e régiment de Dragons en 1897. Catholique convaincu, Charles de Rose refuse de participer aux inventaires, refus qui le condamne à trois ans de non-activité .
Il découvre alors l’aviation et  intègre en 1910 la première formation de pilotes. Il devient titulaire du premier brevet d’aviateur militaire.
Très vite, il recommande l’armement 
des aéroplanes pour le combat. Chef d’escadron en 1914, le commandant de Rose commande alors l’aéronautique de la 5e armée à Jonchery-sur-Vesle, près de Reims. Sous son impulsion, les escadrilles de chasse se multiplient et l’aviation de chasse va très vite acquérir ses lettres de noblesse.
En 1916, avec sous ses ordres des pilotes légendaires tels que Navarre, Nungesser ou encore Guynemer, les escadrilles du commandant de Rose parviennent à éliminer l’aviation allemande du ciel de Verdun.
Le 11 mai 1916, disparait dans le crash de son avion, lors d’une démonstration, ce chevalier sans peur et sans reproche, au moment même où sa conception de la chasse aérienne commence à être reconnue de tous.

Le CPBC51 sera présent afin d’honorer ce grand homme tout le long de cette manifestation le 12 mai 2016 à Jonchery-sur-Vesle, découvrez ci-dessous les différents souvenirs philatéliques édités à cette occasion.
A l’attention de nos amis philatélistes, mise en place d’un bureau temporaire (horaires à préciser).
Pour plus de renseignements :

TAD_Jonchery_2016 Jonchery-2016-CP1 Jonchery-2016-CP2  Collector.Jonchery.2016.Vo Collector.Jonchery.2016.Ro

Centenaire des Missions spéciales / Hermonville

1914 – Hermonville, un charmant village marnais à l’ouest de Reims, à proximité de la ligne de front.
C’est ici que l’École des Missions spéciales recrute ses agents. Les douaniers en sont les précurseurs. Ils sont tous volontaires.
Ils ont l’avantage, de par leurs fonctions, de bien connaître les zones frontalières. Après une formation sur les techniques de collecte de renseignements et leur transmission au moyen de pigeons voyageurs, Ils sont déposés par avion derrière les lignes allemandes pour effectuer leur dangereuse mission.
Afin d’honorer le courage de tous ces héros de l’ombre, le CPBC ne pouvait que mettre en valeur ce pan si méconnu de l’histoire de la “Grande guerre” par l’édition des souvenirs philatéliques ci-dessous.

Mise en place d’un bureau temporaire à Hermonville
le 7 juin de 9h00 à 12h00.

Pour plus de renseignements :

Hermonville-2015-Pub-A4